Dernière mise à jour

2016_08_02_mind_mapping
Comment représenter rapidement des idées, des concepts ou des informations ? Comment faire des fiches de révisions, des fiches résumées de cours qui permettent de voir les liens entre les idées et de les synthétiser rapidement? C’est le principe de la carte mentale ou carte heuristique appelée « Mind Map » en anglais.
 
Pour décrire une idée, un concept, une information, on utilise le texte, ce qui nécessite parfois de longues pages d’écriture. Si cela peut contenter les personnes principalement auditives, il en va tout autrement des personnes qui intègrent l’information de façon visuelle ou voir Kinesthésique (voir les 7 profils d’apprentissage). D’où une perte de temps pour lire ou relire ce qui a été écrit avec à la clef une compréhension du contenu qui n’est pas toujours très satisfaisante. C’est d’autant plus vrai pour des élèves qui, à la veille des examens, vivent un véritable calvaire leur relecture de notes.
 
Pour décrire une idée, un concept, une information, on utilise le texte, ce qui nécessite parfois de longues pages d’écriture. Si cela peut contenter les personnes principalement auditives, il en va tout autrement des personnes qui intègrent l’information de façon visuelle ou voir Kinesthésique (voir les 7 profils d’apprentissage). D’où une perte de temps pour lire ou relire ce qui a été écrit avec à la clef une compréhension du contenu qui n’est pas toujours très satisfaisante. C’est d’autant plus vrai pour des élèves qui, à la veille des examens, vivent un véritable calvaire leur relecture de notes.
 
La technique du Mind Mapping peut être utilisée dans de nombreux cas de figures : apprendre une leçon, mémorisation du vocabulaire ; développer ses idées pour la rédaction d’une dissertation (très utile pour les épreuves de français, d’histoire géographie ou d’économie), organiser son temps ; atteindre un objectif…

Comment ça marche ?

 Comment s’utilise un « Mind Map » ? Pour rester simple prenons l’exemple d’un élève d’un niveau faible en anglais qui veut progresser et prendre les mesures pour obtenir de meilleures notes (et réussir son examen de fin d’année). Les questions qui se posent alors pour lui sont : comment s’y prendre ? Par quoi commencer ? Qu’est-ce qui serait efficace ? Autant d’interrogations qui laissées en vrac ont pour seul mérite de démotiver avec quelques maux de tête en prime. La carte heuristique ou « Mind Map » va permettre d’organiser ses pensées et d’y voir bien plus clair.

Il faut commencer par la question centrale : que faut-il pour mieux apprendre l’anglais ? 3 réponses par exemple, à savoir :

.– apprendre le vocabulaire
– pratiquer la langue
– travailler la grammaire


Ces 3 éléments constituent autant d’étapes, de conditions nécessaires pour atteindre l’objectif. Ces 3 éléments sont placés sous forme de ramifications, autour de l’objectif (placé au centre) qui est d’avoir de meilleur résultat en anglais (voir schéma). A partir de ces 3 éléments se posent 3 autres questions à savoir :


1.Que faut-il pour apprendre le vocabulaire ? Réponse :

– apprendre régulièrement (10 mots par jour)
– découvrir de nouveaux mots

2. Que faut-il pour pratiquer ?

– lecture d’un magazine
– regarder / écouter la BBC ou CNN
– faire un séjour à l’étranger
– parler le plus possible en cours

3. Que faire pour travailler la grammaire ?

– apprendre la leçon
– réviser les anciennes leçons
– faire des exercices

Il faut commencer par la question centrale : que faut-il pour mieux apprendre l’anglais ? 3 réponses par exemple, à savoir :

– apprendre le vocabulaire
– pratiquer la langue
– travailler la grammaire

Représentation sous forme de «Mind Map»

Mind_Mapping_exemple
Ces nouvelles réponses constituent autant de nouvelles ramifications. Comme on peut le remarquer le principe du Mind Map est de placer l’information importante, l’idée principale, au centre. Le but : la mettre bien en évidence et la rend visible immédiatement. Bref, on arrive à faire le tri de ce qui est important de ce qui est secondaire et qui se situe sur le pourtour de la carte.
. Les idées sont reliées entre elles. Ainsi peut-on avoir un rapide aperçu, des relations, des idées ou des informations. Comme on le voit dans notre exemple, le Mind Map présente une vision claire de l’information, ce qui permet également une mémorisation plus facilement et rapidement.
Le concept de Mind Mapping fonctionne particulièrement bien pour les visuels. Cela peut cependant déranger les auditifs qui préfèreront le texte. Le Mind Mapping est d’une moindre efficacité pour les kinesthésiques, mais pour eux c’est toujours mieux que des pages de texte. (Voir les 7 profils d’apprentissage).

Les avantages et les possibilités du Mind Mapping

La technique du Mind Mapping permet surtout de représenter l’information de façon plus simple et notamment :

– de dessiner l’information ;
– d’associer l’image et le texte sous forme de mots clés
– d’obtenir une vue d’ensemble unique de l’information
– de structurer les idées, donc structurer la pensée

Exercice

Prenez une leçon que vous n’avez pas encore apprise.

. Faites une fiche de synthèse de cette leçon
. Essayez de vous représenter cette fiche de synthèse sous forme de carte mentale ?
. Sous quelle forme comprenez-vous mieux votre leçon ainsi résumée ?

Bien entendu vous pouvez utiliser simultanément les deux méthodes : le résumé de votre cours sous forme de fiche et la carte mentale, (ou mind map), pour la représentation des liens entres les différents éléments du cours à savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*