Dernière mise à jour

On a souvent peur qu’un excès de compliments appuyés s’accompagne d’un relâchement immédiat du travail ou de l’effort. C’est valable pour un professeur vis-à-vis de ses élèves, un parent vis-à-vis de son enfant. Voire même en management.

Pour éviter cet inconvénient, on en vient à se garder de féliciter ceux qui font du bon travail et à les critiquer pour les inciter à faire toujours mieux.

Qu’en est-il vraiment ? Que dit la science ?

Quelles leçons en tirer pour les enseignants, les formateurs et aussi les parents ?

C’est ce que je vous propose de voir dans cette vidéo

Références et sources

Étude japonaise : https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0048174

Etude:Effects of Ability and Effort Praise on Children’s Failure Attribution, Self-Handicapping, and Performancehttps://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6176062/

Jim Taylor, Ph.D – https://www.psychologytoday.com/us/blog/the-power-prime/200909/parenting-dont-praise-your-children

Compliments Are Like Mini-Orgasms for Your Brain: https://www.vice.com/en_us/article/mg9pex/compliments-are-like-mini-orgasms-for-your-brain

Social Rewards Enhance Offline Improvements in Motor Skill » https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0048174

« Is Praising Someone the Best Way to Please Them? » https://www.psychologytoday.com/us/blog/domestic-intelligence/201812/is-praising-someone-the-best-way-please-them

« The Problem With Praise : Praise is not always a good thing » : https://www.psychologytoday.com/intl/blog/smart-moves/201411/the-problem-praise

« Cerveau : pourquoi nous blâmons facilement les autres » https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/cerveau-pourquoi-nous-blamons-facilement-les-autres_104355

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*