Dernière mise à jour

Les chercheurs de l’université de Haïfa ont montré qu’une sieste de 90 minutes aide à accélérer le processus de consolidation de la mémoire à long terme.

La mémoire à long terme (qui ne disparaît pas ou seulement après de nombreuses années) est divisée en deux catégories : le quoi (que s’est-il passé hier ?) et le comment (comment conduire une voiture ?).

Bien qu’ils admettent ne pas connaître les mécanismes exacts du processus de mémoire qui se passent durant le sommeil, le prof Avi Karni et le Dr Maria Korman affirment qu’une sieste en mi-journée change le cours de la consolidation de la mémoire. Leurs expériences consistaient à faire apprendre une activité motrice dans une séquence particulière aux participants. Un groupe effectuait une sieste de 90 minutes après apprentissage pendant que l’autre groupe restait éveillé. Dès le soir, le groupe ayant dormi dans l’après midi montrait une amélioration distincte pour reproduire le mouvement contrairement à l’autre groupe. Après une nuit de sommeil, les deux groupes avaient le même niveau. Une sieste accélère donc le processus de mémoire.


Texte: Camille Bex

Origine: Ambassade de France en Israël / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/53279.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*