Dernière mise à jour

2016_10_10_redoublementRedoublement et transfert des élèves : le redoublement améliore t-il les résultats scolaires ? Quelle efficacité du redoublement ? C’est la question que c’est posée l’OCDE dans une enquête issue de son étude PISA 2009.

Certains pays adoptent un système d’éducation global non sélectif qui vise à garantir l’égalité des chances dans l’apprentissage pour l’ensemble des élèves, laissant aux établissements et aux enseignants le soin de gérer la diversité des besoins des élèves.

D’autres pays regroupent les élèves, que ce soit dans d’autres établissements ou d’autres classes au sein même des établissements, de façon à les prendre en charge selon leur potentiel académique, leurs intérêts et/ou leur comportement. Le redoublement des élèves peu performants ou le transfert vers un autre établissement des élèves présentant de faibles résultats ou des problèmes de discipline sont, à cet effet, deux pratiques courantes de regroupement.

Plus les valeurs sont élevées, plus l’autonomie est importante. NOTA:en bleu sont les pays qui font partie des 10 premiers du classement PISA 2009.

Remarque : le niveau d’autonomie des établissements est évalué d’après l’indice de responsabilité des établissements dans le choix des programmes et des évaluations.
Source : Base de données PISA 2009 de l’OCDE, tableaux IV.3.3a et IV.3.6.

Les systèmes d’éducation présentant des taux de transfert plus faibles tendent à accorder davantage d’autonomie aux établissements quant au choix des programmes et des évaluations

Ces résultats laissent penser que, de façon générale, les systèmes d’éducation qui cherchent à répondre à la diversité des besoins des élèves en faisant redoubler ou en transférant vers d’autres établissements les élèves en difficulté ne parviennent pas à améliorer leur performance globale et, dans certains cas, accentuent même les inégalités socio-économiques. Les enseignants de ces systèmes peuvent être moins incités à aider les élèves en difficulté s’ils savent qu’il est possible de les transférer vers d’autres établissements. Ces systèmes d’éducation doivent s’attacher à créer les encouragements adéquats afin de s’assurer que certains élèves ne soient pas « exclus » du système.

Pour conclure

Certaines politiques visant à regrouper les élèves selon leur potentiel académique, leurs intérêts ou leur comportement, telles que le redoublement ou le transfert des élèves vers d’autres établissements, peuvent être coûteuses pour les systèmes d’éducation, tout en n’étant généralement pas associées à une amélioration de la performance des élèves ou à un renforcement de l’égalité des chances dans l’apprentissage.

Texte: OCDE (PISA à la loupe juillet 2011) – «Redoublement et transfert des élèves: Quel impact pour les systèmes d’éducation?»

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*