Qu’est-ce que la technique des associations ? Pourquoi cette technique est efficace pour mémoriser ses cours ? Pour quelles matières cette technique de mémorisation fonctionne ?

Texte et auteur : Clément (Voir son blog sur la mémorisation et la réussite des études hackersesetudes.fr).

Posséder une bonne mémoire est obligatoire pour réussir ses études. Heureusement, il existe une façon très simple d’améliorer sa mémoire dans tous les domaines : il suffit d’utiliser la technique des associations, un procédé mnémotechnique vieux de trois millénaires.

Je suis sûr que vous en avez déjà fait l’expérience : vous ne vous souvenez pas d’un cours très important mais qui ne vous attirait absolument pas, alors qu’au même moment vous vous rappeliez parfaitement votre série ou votre film préféré. C’est normal, le cerveau ne conserve que ce qu’il juge intéressant, c’est pourquoi il retient en priorité les informations chargées en émotions. Malheureusement, l’école/collège/lycée demande d’apprendre d’énormes quantités d’informations froides, que le cerveau juge ennuyeuses.

Pour les retenir rapidement et durablement, nous allons donc « tricher » et les rendre intéressantes, les charger en émotions. Pour retenir une information froide et ennuyeuse, il suffit de l’associer à une information percutante (d’où le nom de « technique des associations » ). Et pour faire cela, vous allez utiliser votre imagination.

Comme la technique des associations fonctionne pour tous les domaines, je vais donner plusieurs exemples tirés des matières que peut étudier un collégien/lycéen.

Mémoriser les langues

Commençons par les langues. Imaginons que vous souhaitiez retenir le verbe anglais « to crumble » qui signifie « s’effondrer, se désagréger ». Pour l’instant, l’information n’est pas intéressante et votre cerveau ne la retiendra pas (surtout si vous lui demandez d’apprendre plusieurs dizaines de mots en même temps). Par contre, vous pouvez très vite faire le lien avec le dessert, le crumble, dont la pâte ressemble à des miettes. Elle est prête à s’effondrer, se désagréger.

En faisant ce lien, vous venez d’utiliser la technique des associations : retenir une information sans intérêt émotionnel en la liant avec une autre information plus intéressante (je suis sûr que la nourriture vous attire davantage que les listes de vocabulaire ).

Mais il s’agissait d’un exemple facile ! Essayons avec une association plus compliquée : « laúd » qui signifie « luth » (l’instrument de musique) en espagnol. Et bien, vous pouvez également mémoriser ce mot en un clin d’œil. Il vous suffit d’imaginer la scène suivante : le papi bougon du film Là-haut est en train de jouer du luth, et la musique qu’il produit est horrible ! C’est aussi simple que ça.

Essayez de bien visualiser la scène, de la rendre comique (nous retenons mieux les scènes comiques, car elles produisent de l’émotion). Bien sûr, si vous n’avez jamais regardé Là-haut, mon exemple ne vous parlera peut-être pas. Dans ce cas, c’est à vous de bâtir le vôtre. Je pense que vous avez compris comment faire, maintenant.

Dans le jargon des techniques de mémorisation, vous venez de visualiser une image mentale. C’est un moyen d’apprentissage simple et efficace. Il permet de retenir des données plus longtemps que le simple par cœur et une fois maitrisé, il permet également de mémoriser les informations plus rapidement.

Mémoriser la littérature

La technique des associations ne s’arrête pas aux langues, naturellement. Prenons la littérature : l’auteur du Barbier de Séville est Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais. Pour lier l’écrivain à son œuvre, il vous suffit d’imaginer un barbier travailler au milieu d’un marché, ou sur une belle marche. N’importe quelle image déformant le nom de Beaumarchais fonctionnera, du moment que vous donnez un sens à la scène que vous imaginez.

Pour pimenter un peu cet exercice d’imagination – et rendre votre image encore plus mémorable –, vous pouvez créer une image mentale totalement absurde, drôle ou glauque : votre barbier peut récupérer les poils de barbe de ses clients et les vendre au marché. Si vous avez choisi la seconde image, votre barbier va glisser de la belle marche sur laquelle il était installé et trancher la gorge de son client sans le vouloir : glauque mais efficace.

Mémoriser les sciences

Je suis certain qu’à présent vous êtes capables de mémoriser tout et n’importe quoi. Je vais quand même vous donner un exemple propre à la physique, car les formules scientifiques sont un peu plus compliquées à mémoriser que les langues ou les matières littéraires. Il suffit de voir la formule de l’énergie cinétique :

Énergie cinétique = ½ X Masse X vitesse²

Voila une information qui, à coup sûr, paraît bien abstraite et dénuée d’émotion ! Pourtant, il est très simple de créer une image mentale afin de la retenir. Prenons l’énergie cinétique. « Cinétique » ressemble vaguement à « cinéma ». Vous pouvez donc imaginer la projection d’un film pour mémoriser la première partie de la formule. Vous pouvez associer le « = » à deux barres parallèles de gymnastique, ou encore à des rails de chemin de fer…

Puis, vous ajoutez l’image du « ½ » (encore une fois, il est facile de trouver une image : vous pouvez choisir d’imaginer une demi-portion (une personne de petite taille), un demi-verre d’eau, etc.) et vous la faite interagir avec l’image de la « masse » (une masse d’arme par exemple), puis avec l’image de « vitesse² ». Pour visualiser « vitesse² », vous pouvez penser à un héros de film/BD/manga dont le point fort est la vitesse, mais dont la tête est cachée par un carré.

Et vous mixez tous ces éléments ensemble afin de créer une scène mémorable.

Par exemple, vous pouvez imaginer que, durant la projection d’un film (énergie cinétique), un train (=) surgit de l’écran et risque d’écraser une demi-portion (1/2) armée d’un masse de guerre énorme (masse). Heureusement le héros Flash, dont la tête est mystérieusement remplacée par un énorme carré noir (vitesse²), réussit à le sauver juste avant que le train ne lui passe dessus.

Vous voici parés pour mémoriser tous vos cours !

Texte et auteur : Clément (Voir son blog sur la mémorisation et la réussite des études hackersesetudes.fr).

 

Le blog « Hacker ses études », donne des techniques et des solutions pour apprendre, mémoriser ses cours plus efficacement. Si la quantité de travail, bien sûr joue, c’est avant tout la façon d’apprendre, les techniques de mémorisation et les méthodes de travail qui font la différence.

Sans cela l’étudiant va surement vers le burnout ou l’échec.

Pour voir le blog :Cliquez ici

 

 

3 Comments

  1. Bonjour , impossible de se rendre sur votre blog! Il requière une autorisation …

    • Bonjour, le site n’est pas un blog.
      Il n’y a pas d’autorisation. Vous devez essayer d’avoir accès au site depuis un établissement comme une école. Cela veut dire que votre réseau bloque tous les sites non approuvés par votre administrateur réseau c’est à dire votre informaticien. Demandez-lui alors d’autoriser le site apprendreaapprendre.com

  2. Bonjour,
    J’avais eu un accès à votre blog il y a quelques mois, mais je ne retrouve pas le mail avec le lien.
    Merci de me permettre de nouveau d’y accéder si c’est possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*