2016_09_29_sommeil_memoireConfirmation de l’effet favorable du sommeil sur la mémoire

Des chercheurs de l’Université McGill (Montréal) et de la Harvard Medical School (Boston, Etats-Unis) ont établi un lien direct entre le sommeil et un meilleur fonctionnement de la mémoire relationnelle. Les résultats de cette étude sont disponibles dans la version en ligne de Proceedings of the National Academy of Sciences. « Le sommeil comporte un effet nettement favorable sur la mémoire relationnelle – soit la mémoire qui permet de lier entre eux des faits et des événements « , explique Debra Titone, de l’Université McGill et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en neurosciences cognitives du langage et de la mémoire.

Cinquante-six sujets ont examiné cinq paires de motifs abstraits possédant une hiérarchie qui leur était inconnue. Ils devaient apprendre que certains motifs étaient corrects et d’autres incorrects. Après cet apprentissage, on a testé leur connaissance de la hiérarchie des paires de motifs, puis leur habileté inférentielle, en les séparant en trois groupes. Un premier groupe était testé après une période de repos de 20 minutes, un second après 12 heures -avec ou sans sommeil- et un troisième après 24 heures.Les résultats ont démontré qu’après une période d’apprentissage, la mémoire continue de traiter l’information pendant le sommeil, permettant au cerveau d’associer de nouveaux éléments de mémoire ensemble.

Texte: Fanny Martin

Origine: – Ambassade de France au Canada / ADIT -http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/42693.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*