2016_02_03_OCDE_p1En France, les jeunes n’ont pas suffisamment accès à un système d’éducation dit de « deuxième chance » et à l’apprentissage, et les filières professionnelles ne sont, sous leur forme actuelle, pas assez porteuses sur le marché du travail.

 

Les jeunes n’ont pas suffisamment accès en France à un système d’éducation dit de « deuxième chance » (ni même à l’aide sociale s’ils n’ont pas déjà travaillé deux ans sur les trois dernières années). Les résultats des quelques établissements de ce type existant en France (« écoles de seconde chance ») sont pourtant prometteurs. Ainsi, au cours des trois dernières années, 58 % des jeunes ont quitté ces établissements en ayant la possibilité de s’orienter vers des études ou d’entrer sur le marché du travail : 20 % en formation, 17 % dans un emploi régulier, 12 % en apprentissage et 9 % dans un emploi aidé (Réseau E2C France, 2014).

graphique-1-OCDE

Note : Les pays sont classés par ordre croissant du taux d’emploi des adultes diplômés au plus de la filière professionnelle du deuxième cycle du secondaire. Seuls certains pays ont été inclus dans ce graphique mais la moyenne OCDE correspond à celle de l’ensemble des pays de l’OCDE pour lesquels les données existent.

Source : OCDE (2015), Regards sur l’éducation : Rapport intermédiaire : Mise à jour des indicateurs relatifs à l’emploi et au niveau de formation.
Texte et dossier : OCDE – PISA

 

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*