Comment réduire l’échec scolaire dans les milieux défavorisés, comme les ZEP (zones d’éducation prioritaire) ? Selon toute vraisemblance, la taille des classes y serait pour beaucoup. Mais il n’y a pas que cela.

 

Les résultats scolaires sont meilleurs dans une classe de 10 à 15 élèves que dans une de 30 ! Le travail statistique de l’économiste Thomas Piketty a montré qu’il existe bel et bien un lien entre la taille de la classe et les chances de réussite à l’école de nos chères têtes blondes. Surtout dans les milieux défavorisés comme en ZEP, les classes de petite taille seraient ainsi un bon moyen de lutter contre l’échec scolaire

Selon Marc Douaire président de l’Observatoire des zones prioritaires (OZP), si la taille réduite des classes est importante elle n’est pas pour autant un gage de réussite. Il faut mettre plus de moyens dans la mis en place des pratiques pédagogiques (formation des enseignants, accompagnement personnalisé etc.).

Si la lutte contre l’échec scolaire est devenue une des priorités dans la réforme de l’école, toute mesure de réduction des effectifs dans des classes pose un réel problème de coût. Il est certes vrai qu’entre 1966 et 2000 le nombre d’écoliers par classe s’est réduit : de 44 à 25 en maternelle, de 28 à 22 à l’école élémentaire, de 27 à 24 au collège et enfin de 31 à 29 au lycée. Mais ce n’est pas suffisant, ce mouvement devrait se poursuivre.

Car si l’on souhaite limiter l’échec scolaire des enfants en milieu ZEP (et que ceux-ci puissent obtenir des résultats scolaires identiques aux autres enfants), il faudrait que leur nombre par classe, comme en CE1 par exemple, soit réduit à 11 environ.

Rappelons que le nombre d’élèves (collégiens) en ZEP va croissant : de 10% des effectifs en 1982 leur nombre dépasse les 20% aujourd’hui (selon les derniers chiffres 2016 : 19.8% des écoliers, 20.5% des collégiens).

Quant aux problèmes rencontrés par les établissements de ZEP, Marc Douaire indique que le principal défi est  » la permanence de l’action publique. Il faut que les équipes engagées soient encouragées dans leurs efforts, soutenues, confortées, formées. Que le pilotage à tous les niveaux soit amélioré, et pas seulement sur deux ou trois mois. »

Graphique & dessins -Éducation Nationale

 

 

(1) L’OZP est une association créée en 1990. Sa mission est de favoriser les échanges sur l’éducation prioritaire, et de lutter contre l’échec scolaire et l’exclusion.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*