Dernière modification de l’article le 25 août 2022 par Admin


La dyslexie, vous connaissez ?

Il s’agit d’un handicap dans la compréhension de l’orthographe, de l’écriture et de la lecture. Un trouble d’apprentissage qui se manifeste quels que soient les efforts de la personne ou de son intelligence.

La Fédération mondiale de neurologie définit la dyslexie comme « un trouble chez les enfants qui, malgré une expérience classique en classe, ne parviennent pas à acquérir les compétences linguistiques en lecture, écriture et orthographe correspondant à leurs capacités intellectuelles ».

D’où vient ce handicap ? On ne le sait pas trop.

Ce que l’on peut dire c’est les personnes ayant une dyslexie ont un cerveau « câblé » assez différemment de la norme, en particulier la façon dont le cerveau organise ses neurones. C’est ce qu’ont mis à jour 2 chercheurs de l’université de Cambridge Taylor et Vestergaard.

Pour autant s’il est indéniable que la dyslexie représente un vrai un handicap, les personnes ayant une dyslexie ont de véritables atouts.

C’est qu’ont montré plusieurs recherchent.

Dans certains domaines, les dyslexiques ont montré de bien plus grandes aptitudes.

Quels sont ces avantages ? En quoi une nouvelle vision, un nouvel angle de vue s’avère utile pour que la dyslexie soient transformée en une force plus qu’en handicap ?

Article et texte écrits par Jean-François MICHEL Auteur « Les 7 profils d’apprentissage » Éditions Eyrolles 2005, 2013 et 2019

 

Sources et références

[1] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6536918/
« Development of Dyslexia: The Delayed Neural Commitment Framework » (2019)

https://www.sciencefocus.com/news/dyslexia-isnt-a-disorder-its-part-of-our-species-cultural-evolution-say-researchers/

« Dyslexia isn’t a disorder, it’s essential to how our species adapt, say researchers » 24 juin 2022

[3]. https://www.cam.ac.uk/research/news/developmental-dyslexia-essential-to-human-adaptive-success-study-argues
« Developmental dyslexia essential to human adaptive success, study argues » 24 juin 2022


[4] https://www.ameli.fr/isere/assure/sante/themes/troubles-langage-ecrit/symptomes-detection-diagnostic
« Repérer et diagnostiquer une dyslexie, dysorthographie et dysgraphie » 10 février 2022

En Angleterre 10% de la population d’adultes souffriraient d’une dyslexie

[5] https://www.bbc.com/news/uk-england-50095218
« Schools ‘failing to diagnose at least 80% of dyslexic pupils’ Published » 25 October 2019

Une méta analyse récente indique que La dyslexie est un trouble d’apprentissage courant qui touche entre 4 et 8 % des enfants

[6] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8339432/
The 100 Top-Cited Studies on Dyslexia Research: A Bibliometric Analysis – 22 juillet 2021

Le sexe masculin est plus diagnostiqué dyslexique que le féminin [7] :
[7] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5438271/
« Explaining the Sex Difference in Dyslexia » Février 2017

Selon l’association européenne de la dyslexie, 9% à 12% des adultes sont touchés dont 2% à 4% sont gravement affectés.
[8] https://eda-info.eu/what-is-dyslexia/
« No matter which country – No matter which language – Dyslexia is everywhere »https://www.ldonline.org/ld-topics/reading-dyslexia/dyslexia-what-brain-research-reveals-about-reading
https://www.sciencedaily.com/releases/2005/01/050111122005.htm

– Enfin aux Etats-Unis il est estimé qu’entre 5 et 15 % de la population, soit 14,5 à 43,5 millions d’enfants et d’adultes, souffrent de dyslexie.
« Seeking The Biological Basis Of Dyslexia » 14 janvier 2005

[9] https://culturedys.com/diagnostiquer-la-dyslexie-qui-comment/
« Diagnostiquer la dyslexie : Qui, comment ? » 20 septembre 2020

[10] https://www.neuropsychologie-lyon.com/dyslexie-lyon-saint-genis-laval-neuro-ps
L’objectif du neuropsychologue sera de réaliser un bilan d’efficience intellectuelle et un bilan des fonctions attentionnelles et exécutives.
La dyslexie devrait être considérée comme une différence, pas comme un trouble. Voilà les conclusions de selon des chercheurs de l’Université de Cambridge Taylor et Vestergaard.
[11] https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyg.2022.889245/full
« Developmental Dyslexia: Disorder or Specialization in Exploration? » 24 juin 2022
Brock Eide et Fernette Eide. – Médecins spécialisés en neurologie publiées dans un ouvrage de 2011 The Dyslexic Advantage
[12] « Avantage de la dyslexie » et édité en français : « La force insoupçonnée des dyslexiques: Libérer le potentiel du cerveau dyslexique »
[13] https://www.independent.co.uk/news/education/education-news/education-the-art-of-being-dyslexic-1280776.html
« More and more research seems to point to a link between artistic talent and difficulties in reading and writing. Diana Appleyard looks at the latest evidence » 27 février 1997
[14] https://www.researchgate.net/profile/Beverley-Steffert
Robert Chapman spécialiste de la neurodiversité et de la théorie du handicap
[15] https://www.psychologytoday.com/us/blog/neurodiverse-age/201909/the-positives-dyslexia
« The Positives of Dyslexia. A neurodiversity perspective. » 27 septembre 2019
Une étude publié en 2009 sur un échantillon de 36 enfants dyslexiques montre que ceux-ci font preuve de beaucoup plus de créativité que les enfants no dyslexiques.
[16] https://doi.org/10.1080/16823200409487081
« Focusing on the abilities in learning disabilities: dyslexia and creativity » 24 septembre 2009
Les conclusions de cette étude ont été testées en 2015 et publié en 2016 à nouveau et cette fois-ci auprès de 52 élèves. Et les chercheurs retombent sur les mêmes conclusions
[17] https://doi.org/10.1080/23311908.2016.1190309
« The alleged link between creativity and dyslexia: Identifying the specific process in which dyslexic students excel » 8 juin 2016
[18] Interview de Steven Spielberg : https://youtu.be/4N6RKHOHMJQ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Politique de confidentialité - Qui sommes-nous ? - Apprendre à apprendre.com - Copyright 2022-


fr_FRFrench