2016_10_14_concentration

 

Voici 5 exercices simples et efficaces, pour améliorer votre faculté de concentration.

 

La concentration est une faculté fondamentale pour tout apprentissage. Sans concentration, on ne peut pas apprendre. En classe, les meilleurs élèves sont aussi ceux qui ont une grande faculté de concentration. Peu importe les matières que vous suivez, vous avez besoin d’une bonne concentration pour réussir correctement vos études.

«Avoir une bonne concentration», c’est quoi ?

Avoir une bonne concentration, c’est être capable d’orienter l’ensemble des activités mentales vers un seul objet, sur lequel on focalise toute notre attention. Plus cette capacité sera grande, plus vous serez bon dans vos études, et d’ailleurs dans la plupart des choses que vous faites. Maintenant, comment améliorer sa concentration? Comment faire pour améliorer sa faculté à rester concentré et ainsi agrandir considérablement ses chances de réussite? Pour vous, nous avons sélectionné une liste de 5 exercices. Cinq exercices à la fois simples, pratiques et efficaces, pour vous aider à améliorer considérablement votre concentration.

Exercice n° 1: Concentration par la musique

Pendant que vous écoutez la musique, essayez de vous concentrer uniquement sur un des instruments dans le morceau (piano, guitare, batterie, …). Focalisez-vous sur ce que l’instrument joue, et isolez-le des autres. Passez ensuite à un autre instrument dans le même morceau, puis un autre instrument, et ainsi de suite. Cet exercice est encore plus efficace si vous utilisez des écouteurs, car ils permettent de mieux entendre jouer chacun des instruments dans une musique.

Exercice n° 2: Concentration sur les détails d’un objet

Prenez un objet, posez-le devant vous, puis commencez à le fixer. Laissez-le occuper totalement votre espace mental. Focalisez-vous sur ses différents détails (couleurs, formes, lignes, courbes, etc.). Entraînez-vous à faire durer cet exercice, pendant un temps de plus en plus long. Vous pouvez alors allonger ce temps à volonté, à chaque fois que vous pratiquez l’exercice. Plus le temps passé à fixer l’objet est long, plus votre faculté de concentration est améliorée.

Exercice n° 3: Reproduire votre environnement

Regardez l’environnement dans lequel vous êtes (chambre, classe, bibliothèque, magasin, ville, etc.), puis fermer les yeux! Essayez de revoir l’image de votre environnement de façon plus précise dans votre tête. Ouvrez de nouveau les yeux, observez encore la même image. Cette fois, faites attention aux détails de l’objet. Fermez à nouveau les yeux et voyez l’image qui devrait être plus précise. Recommencez autant de fois que nécessaire, jusqu’à obtenir une image mentale bien plus nette.

Exercice n° 4: Jongler avec les nombres

Concentrez-vous, et commencez à compter mentalement à l’envers, de 100 à 1. Le rythme peut être rapide ou lent, dépendamment de votre choix. Comptez par exemple au rythme d’un chiffre par seconde. Ne vous laissez déconcentrer par aucun bruit ou aucune autre chose. Dès la fin de l’exercice, vous ressentirez des effets. Continuer, pratiquez, régulièrement!

Exercice n° 5: Maîtriser les mots

1. Prenez l’habitude, pendant que vous parlez, d’articuler correctement vos mots, et de parler lentement en vous concentrant sur vos idées, et les mots que vous prononcez. Le fait de parler de manière claire, lente, distincte, en faisant l’effort de bien se faire comprendre, témoigne d’une personne concentrée et d’une pensée claire, limpide, précise et posée.

2. Lorsque vous écrivez, ordonnez votre écriture de la façon la plus harmonieuse possible. Respectez le plus possible l’orthographe. Placez à leur place les accents, la ponctuation, les points sur les i, les barres sur les t, en respectant les marges et les espaces entre les lignes ou encore en distribuant au mieux possible les mots sur chacune des lignes. Cet exercice de calligraphie permet non seulement d’améliorer la concentration et la mémoire, mais aussi certains aspects du caractère: impatience, impulsivité, procrastination, manque de confiance en soi, désordre, etc.

Temps de pratique

Vous n’êtes pas obligé de définir forcément du temps libre pour faire les exercices précédents. Mis à part peut-être le n° 2 et le n° 3, tous les autres peuvent être faits n’importe où, et n’importe quand. Pratiquez-les par exemple durant vos «temps morts» pendant la journée: heures de pauses, pendant le goûter à la cantine, attente dans le supermarché, attente chez le médecin, au restaurant, dans le bus, le métro, sur le chemin de l’école, dans les embouteillages, etc. Enfin, misez beaucoup sur la pratique régulière de ces exercices.

Dès les premiers jours vous allez percevoir les résultats mais, cependant, ne vous arrêtez pas: votre cerveau n’a pas de limite! Faites les exercices encore et encore, poussez le plus loin possible! Un bouton «Imprimer» est disponible juste en bas de l’article. Cliquez dessus et imprimez-le si vous en avez la possibilité.

Gardez-le tout prêt de vous, revoyez-le, pratiquez régulièrement, relisez l’article autant que possible jusqu’à retenir même par cœur les exercices. Vous pouvez aussi ajouter la page de l’article dans la liste de favoris de votre navigateur (note: pour ceux qui ne comprennent pas ce que ça signifie les «favoris» que je viens d’évoquer, ignorez simplement cette phrase). Vous pouvez aussi recopier les exercices sur une feuille. Une pratique régulière de ces exercices vous garantira un succès, qui vous impressionnera vous-même dans vos études.

 

Texte: Gervais Kamga (ABC champions.com)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*