Un jeu vidéo initialement conçu par des chercheurs de l’Université McGill à Montréal pour aider les gens à changer leur perception des menaces sociales et à augmenter leur confiance en soi s’est également avéré capable de diminuer la production du cortisol, hormone liée au stress.

Le professeur Mark Baldwin et son équipe ont créé une série de jeux vidéo qui apprennent à se concentrer sur les commentaires positifs, dans des situations sociales données, au lieu de se laisser distraire ou décourager par des affronts ou des critiques.

Dans l’une de leurs récentes études, ils ont invité 23 employés d’un centre d’appels de Montréal à jouer à l’un de leurs jeux dont le but est de cliquer le plus rapidement possible sur le visage souriant qui se trouve parmi divers visages renfrognés sur un écran. Le dernier jour de l’expérience, la salive des employés a été prélevée afin de tester leur taux de cortisol. D’après les résultats de ces tests, le taux de production de cortisol des participants avait diminué de 17% par rapport aux membres d’un groupe témoin ayant joué à un jeu similaire, mais qui ne comprenait pas de visages souriants.

« Ce type de jeu peut être utilisé de diverses façons, explique le professeur Baldwin, il peut aussi bien aider les personnes à surmonter leur angoisse lorsqu’elles doivent prendre la parole en public ou rencontrer d’autres personnes, qu’aider les athlètes à se concentrer davantage sur leur jeu au lieu de s’inquiéter des mauvais résultats qu’ils pourraient avoir. » Les recherches de l’équipe ont mené à la création de MindHabits, société essaimée dont le jeu MindHabits Trainer devrait paraître ce mois-ci.

Texte: Fanny Martin

Origine: Ambassade de France MONTREA / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51706.htm

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*