2016_09_29_telephone_cerveauUne récente étude, conduite par le Dr Siegal Sadetzki, de l’Université de Tel Aviv, montre que l’utilisation prolongé du téléphone portable est nuisible pour certaines régions du cerveau.

Une récente étude, conduite par le Dr Siegal Sadetzki, de l’Université de Tel Aviv, démontre une nouvelle fois l’existence de liens directs entre l’utilisation du téléphone portable et le développement de tumeurs bénignes et malignes dans la région de la glande parotide, située entre la mâchoire et l’oreille.

Le Dr Sadetzki a également démontré que les personnes vivant dans les zones rurales, c’est-à-dire loin des antennes cellulaires étaient plus exposées que les citadins, vivant à proximité de ces dernières, contrairement aux idées reçues en la matière.Les études passées n’ont pas conduit aux mêmes résultats puisqu’elles tentaient d’analyser les risques de cancers du cerveau. L’étude de Sadetzki, elle, a été menée sur 500 israéliens chez lesquels on a diagnostiqué des tumeurs des glandes salivaires. Rappelons également que les israéliens sont particulièrement concernés par ces résultats, étant d’invétérés utilisateurs de téléphones portables


Texte: Sarah Lawan Gana

Origine: Ambassade de France en Israël / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/54305.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*