2016_07_16_orientation

Voici l’expérience du collège Robert Doisneau. Cette expérience permet aux élèves de ne pas subir une orientation mais de la choisir. C’est ce qui fait la différence dans la motivation à apprendre notamment dans des voies moins prestigieuses.

Définir un projet professionnel

Pour réaliser sa mission qui est de donner à des jeunes, notamment à des élèves de 4ème et de 3ème, les moyens de définir un projet professionnel qui les intéresse, la fondation a choisi la méthode du coaching scolaire individuel, une aide personnalisée impliquant souvent les parents.

L’expérimentation a commencé en mars 2012 et a concerné 7 élèves de 3ème et 6 de 4ème.

Ce sont les équipes de direction et éducative, les professeurs principaux des classes de cinquième et de quatrième et les préfets des études (niveau quatrième et troisième) du collège en présence de la Fondation et du coach qui ont choisi les élèves susceptibles d’être intégré à ce programme en fonction du critère suivant : « ne pas se dire à la fin de l’année, on aurait du essayer le coaching !»

L’objectif du coach est d’aider le jeune à identifier et à construire un projet personnel, à expliquer sa motivation et l’attraction pour tel ou tel métier, à trouver en lui les ressources nécessaires pour faire aboutir son idée avec le droit bien sûr de changer d’avis. Cela demande un certain travail et du temps. Le coach ne fait pas à la place de l’élève. C’est le jeune qui cherche la documentation et se renseigne sur les conditions d’accès aux études. Le but du coaching est de rendre l’élève autonome. Le coaching des élèves de 4ème et de 3ème leur permet de mieux se connaître, de découvrir leurs ressources et leurs possibilités.

Rares ont été les élèves ne sachant pas ce qu’ils voulaient faire. Ils avaient pratiquement tous une petite idée plus ou moins avouable souvent à cause de leurs résultats scolaires et quelquefois la peur de ne pas être crédible voire ridicule auprès de leurs camarades, de leurs parents ou de leurs enseignants.

Intervention du coaching scolaire

Le coach va inviter l’élève par ses questions et son écoute à mettre en relation ses résultats scolaires avec son objectif professionnel et les études à faire. Il conduit l’élève à trouver lui-même ses propres réponses. Cela passe bien sûr par l’analyse de ses notes et des appréciations des professeurs. Cela amène l’élève à trouver ce qu’il peut et doit améliorer pour accéder aux études de son choix. Il peut alors être nécessaire de changer soit un comportement ou une attitude soit de valeurs ou d’activités. Certains ont dû revoir leurs résultats scolaires et leur comportement pour pouvoir réaliser leur projet et ambition. Difficile d’envisager médecine avec des résultats irréguliers/faibles dans les matières scientifiques.
Le coaching est un processus de maturation qui élargit le champ des possibles à plus ou moins long terme. Un des buts du coaching scolaire est de provoquer le changement et de lui donner du sens par rapport à un but souhaité.

Une élève coachée a changé d’attitude, son comportement a véritablement été modifié. Son implication fut plus régulière.

Un autre élève a modifié son choix professionnel et personnel. Une évolution dans son choix de métier a été constatée. Il souhaitait être menuisier, aujourd’hui, c’est un autre métier qu’il convoite ; Chef d’entreprise, auto-entrepreneur.

Son vœu d’orientation a ainsi été modifié, affiné, de la seconde professionnelle à la seconde générale et technologique. Il est vrai, le coaching avait mal commencé. Le collégien n’était pas venu aux deux premières séances parce qu’… il n’avait pas trouvé l’adresse.
C’est son père qui a insisté. L’élève a ensuite était impliqué, volontaire dans sa démarche.

Intervention d’un professeur

Là est intervenu le travail d’équipe avec notamment le préfet des études des troisièmes, Monsieur Audy Fabien , professeur agrégé en Sciences de la Vie et de la Terre, préfet des études du niveau troisième.

Depuis quelques années, cet enseignant mène au sein du collège une expérimentation dénommée : « Construire son projet personnel pour réussir – Découverte Professionnelle 3 heures – Orientation – Lutte contre le décrochage scolaire».
Cette action a par ailleurs été sélectionnée aux journées nationales de l’innovation, mars 2013 (UNESCO).

Un travail d’équipe

Là est intervenu le travail d’équipe avec notamment le préfet des études des troisièmes, Monsieur Audy Fabien , professeur agrégé en Sciences de la Vie et de la Terre, préfet des études du niveau troisième.
Depuis quelques années, cet enseignant mène au sein du collège une expérimentation dénommée : « Construire son projet personnel pour réussir – Découverte Professionnelle 3 heures – Orientation – Lutte contre le décrochage scolaire ».
Cette action a par ailleurs été sélectionnée aux journées nationales de l’innovation, mars 2013 (UNESCO).

Très impliqué dans la réussite de ses élèves, il enseigne aussi dans l’établissement et connait bien les équipes éducatives avec qui il va échanger à propos des élèves coachés. Il est intervenu dans la sélection des élèves. L’élève qui a totalement modifié son choix d’orientation a été invité à réaliser ce programme par monsieur Audy. Le coach, la famille ont joué un rôle pertinent et ont facilité l’adhésion du collégien.

La connaissance plus précise des projets des élèves a amené cet enseignant à :

• Participer aux réunions de présentation du coaching scolaire.
• Sécuriser et informer les familles (nouveau partenariat à expliciter, nouveaux partenaires à présenter).
• Vérifier la présence des collégiens aux séances.
• Etablir un lien discret et construit entre les équipes éducatives, les collégiens, leurs familles et le coach.
• Vérifier l’exactitude des propos des collégiens / Informer le coach et s’informer.
• Aider à affiner le projet personnel, avec la recherche de stages. L’élaboration de C.V. et de lettres de motivation avec les élèves et le coach a été un moment fort, riche et fructueux. Un esprit d’équipe entre l’enseignant et le coach ont permis un travail efficace et pertinent des élèves.

Remarques

Deux élèves ont réalisé un stage en milieu hospitalier. Les collégiens étaient très heureux. Les parents étaient honorés et confiants.
Une élève a pu réaliser un stage dans une grande compagnie aérienne française.

On doit noter que le protocole de travail établi en début d’année scolaire par le coach et l’enseignant a été scrupuleusement respecté par les deux parties (un contact au moins par semaine).
Des méthodes, des rôles, différents et complémentaires, un échange de points de vue, d’avis, une évaluation régulière, fructueuse, favorable aux élèves et impliquant les parents quand ils sont demandeurs ont permis la progression de la plupart des élèves.

Nous avons constaté que les élèves qui avaient construit un projet d’orientation donnaient un sens différent à leur scolarité et étaient beaucoup plus actifs.

Ce travail d’équipe, à notre connaissance, original, a été permis grâce aux fonds de la Fondation Un Métier Vocation (sous l’égide de l’Institut de France) et aux convictions de son fondateur, Jacques Vincent, de la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale de la Seine-Saint-Denis, de la direction du collège Robert Doisneau.

Ce travail a pu se réaliser grâce encore à la direction de DEFI, (Direction Emploi, Formation et Insertion), service de la communauté d’agglomération divisé en deux pôles : le pôle emploi/formation, qui propose aux demandeurs d’emploi clichois et montfermeillois des services de proximité similaires à ceux de Pôle Emploi, et le pôle insertion, dédié aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA).

Un grand merci à tous ces acteurs qui nous ont facilité ce travail.
Un travail d’équipe efficace, agréable, collaboratif, novateur, créateur, créatif, original, inattendu, et … inhabituel !

Fondation Un métier vocation, fondée par Monsieur Jacques Vincent, www.institut-de-france.fr/fondation-un-metier-vocation

Texte et dossier : Claire Bernard (Coach certifiée HEC) et Fabien AUDY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*