2015_02_18_echec_scolaireComment éliminer le stress subit par les élèves en échec scolaire ? Quels sont les exercices à pratiquer pour que les 3 comportements inconscients (la révolte, la fuite ou l’inhibition) du cerveau reptilien chez l’élève en échec scolaire ne se manifestent plus ? ​

Un enfant calme et confiant peut à nouveau réfléchir

Un enfant calme et sécurisé va pouvoir à nouveau exprimer ses potentialités. Il est important que les parents aident leur enfant dans les devoirs du soir en le sécurisant et le valorisant. En se sentant soutenu et valorisé par ses parents, l’enfant va se sentir en sécurité affective.

Cette attitude parentale va lui permettre de travailler et de se projeter avec confiance et plaisir dans le travail scolaire. Il pourra alors fonctionner d’une manière plus efficace avec les lobes frontaux. Par leur attitude calme et sécurisante, les parents ont détendu leur enfant.

Le calme revenu va pouvoir alors favoriser la sécrétion d’une autre hormone, l’acétylcholine : cette hormone de la détente permet de réfléchir vitre, d’être sociable, créatif, novateur, persévérant et optimiste. Les résultats scolaires ne pourront que s’améliorer car le cerveau limbique va à nouveau aiguiller l’information vers les lobes frontaux. Les comportements de l’enfant seront plus calmes, réfléchis, efficaces et adaptés à la réalité d’une situation. Il repartira alors vers la réussite scolaire.


Exercices de détente à réaliser avant de commencer les devoirs

Détente : dos bien droit, pieds à plat sur le sol. Les doigts joints. Fermer les yeux. Penser à quelque chose de très agréable. Inspirer et expirer calmement.

Dessiner un 8 : Les parents dessinent un 8 sur une page. L’enfant doit repasser sur le dessin du 8 pendant plusieurs minutes. Ceci est un exercice à concentration, de détente et de connexion entre les hémisphères ?

Evacuer le négatif : Laisser venir dans sa tête quelque chose de négatif. En expirant, souffler par la bouche le négatif. « voir » le négatif sortir du corps, le laisser partir à l’horizon et devenir de plus en plus petit jusqu’à disparaître.

Bâillements : Demandez à votre enfant de bâiller la bouche ouverte pour évacuer son stress. Effectuer cet exercice plusieurs fois.


Exercices de respiration pour se détendre

Inspirer, contracter tous les muscles et expirer : Inspirer, bloquer la respiration, contracter tous les muscles du corps, puis expirer en inclinant vers l’avant le tronc sur les jambes.

Inspirer, contracter tous les muscles et expirer

 

La respiration ventrale : Inspirer par le nez en gonflant le ventre et souffler par la bouche. Le thorax ne doit pratiquement pas bouger. Les mains sont placées sur le ventre pour le sentir se gonfler et se dégonfler.

Exercice ventral


La sophrologie

La relaxation sophrologique favorise la détente neuromusculaire conduisant à une détente de l’esprit. Au cours des séances de sophrologie, l’enfant va développer en lui un sentiment de calme et de sérénité. Il va se sentir de plus en plus apaisé.

Dossier : Louis MUSSO

Louis MUSSO a été professeur d’EPS à l’université Paul Sabatier à l’UFR sport. Aujourd’hui à la retraite, il est aussi Sophrologue Caycédien Master Spécialiste. Il est persuadé que la plupart des enfants ont une intelligence normale. Il pense que la plupart de leurs échecs scolaires sont la conséquence d’une mauvaise gestion de leurs émotions.


Pour voir le livre:Cliquez ci

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*