2016_05_13_motivation

 

La motivation n’est pas quelque chose qui tombe du ciel. Elle prend sa source dans la fixation d’objectifs. Mais il y a quelques pièges à éviter. Quels sont-ils ? Voici quelques astuces.

Par Jean-François MICHEL

( Auteur « Les 7 profils d’apprentissage » Ed.Eyrolles 2005, 2013 )

 

Ne pas se tromper sur l’objectif final

Bien sûr votre but est de réussir votre examen. Mais dans cette période de révision, ce n’est pas votre objectif. Pourquoi ?
Par ce qu’en pensant sans cesse à l’examen, vous vous mettez la pression. Cela vous empêche de vous concentrer véritablement sur vos révisions. Pensez à ceci : si vous concentrez votre esprit sur vos révisions, vous serez bien préparé. En étant bien préparé vous augmentez vos chances de réussir l’examen.

Avoir une certaine lucidité : les objectifs doivent être réalistes

Votre objectif doit être réaliste (voir fiche 1). Si vous n’avez pas suffisamment travaillé durant l’année et qu’il reste peu de temps, n’attendez pas des miracles.

Se fixer un objectif mesurable

Comment saurez-vous précisément que vous avez atteint votre objectif ? Ne tombez pas dans le piège des généralités.

Finir de réviser une matière, un chapitre n’est pas vraiment mesurable. Comment pouvez-vous mesurer cela ? Que veut dire finir un chapitre ? Pensez plutôt en matière d’exercices faits, de définitions connues et apprises.

Exemple d’objectifs mesurables

Connaître 100% des définitions d’un chapitre
Savoir faire 100% des exercices simples et 80% des exercices difficiles.
Je suis capable de faire une dissertation sans m’aider de documents ou des cours.
Je suis capable de faire un exposé de 5 minutes
Je suis capable de faire 100% des exercices proposés par un annal sans faire d’erreur.

Malgré ce que l’on peut croire, ce travail sur la précision des objectifs fait gagner beaucoup de temps. Pourquoi ? Parce que cela permet de savoir concrètement où l’on en est. Vous n’aurez pas besoin de revenir en arrière, vous aurez l’esprit plus clair, plus serein. Ainsi vous travaillerez plus efficacement, vous irez plus vite.

Enfin, des objectifs mesurables permettent de connaître objectivement sa progression, ce qui donne un supplément de motivation et de se mettre une « juste » pression pour continuer à avancer.

Divisez vos objectifs en sous objectifs mesurables et réalistes

Il n’est pas toujours possible d’avaler un gros morceau d’un coup sous peine d’indigestion. Pourtant dans la pression du temps, de l’échéance qui approche, il est facile se donner trop d’ambition, ce qui est louable, mais avec le danger probable de ne pas y arriver et ensuite d’être découragé et démotivé.
Découpez un objectif en sous-objectifs réalistes et mesurables. Il vaut mieux en avoir beaucoup par exemple 2 ou 3 par heure de révision.

Pour la journée, avoir des objectifs à atteindre

. Avant de commencer la journée de révision, fixez-vous les objectifs et sous objectifs à atteindre. Le mieux est de se fixer les objectifs la vieille, ce qui permet de commencer la journée l’esprit clair, en sachant ce qui nous attend, ce qui procure un supplément de motivation.

. Marquez ces objectifs et sous objectifs clairement. Le mieux et de les écrire sur une grande feuille, puis de la fixer sur le mur, si possible en face du bureau. Ainsi il est plus facile de les garder à l’esprit.

Puis au cours de la journée à chaque fois qu’ils sont atteints barrez les objectifs et sous objectifs. Cela permet de voir clairement sa progression et de prendre conscience que l’on a réellement travaillé. Ce qui est d’autant plus encourageant.

En fin de journée : Faire le point de sa progression et prendre les mesures correctives

C’est un moment important. Cette fin de journée vous permet de prendre du recul sur le travail de la journée, de mesurer la progression et de prendre, si nécessaire, les mesures correctives. Pour cela aidez-vous des questions suivantes en reprenant la liste des objectifs et sous objectifs

. Combien de sous objectifs ai-je atteints ?
. Est-ce que j’ai atteint mes objectifs de la journée ?
. Qu’est-ce qui ne va pas ?
. Qu’est-ce qui arrivera si je ne fais rien ?
. Quelles sont les solutions possibles ?
. Qu’est-ce que je m’engage à faire concrètement dès demain?
. Quels sont mes nouveaux objectifs

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*