Les élèves en échec scolaire subissent un fort stress. C’est ainsi que le cerveau reptilien prend le pouvoir. 3 comportements inconscients prennent alors le relais : la révolte, la fuite ou l’inhibition.

Prenons l’exemple d’un élève qui, depuis longtemps, est en échec scolaire. Il a le sentiment qu’il ne sait rien et qu’il n’a aucune qualité. Le jour de l’examen, il est certain qu’il ne pourra jamais réussir. Il est battu d’avance. Il est dans un grand stress. Tous les organes de ses sens (la vue, l’odorat, l’ouïe, le toucher) informe le cerveau limbique du danger de cette situation : l’examen. Ces informations déclenchent une hyperexcitation cérébrale qui provoque à son tour l’inhibition des lobes frontaux.


Le cerveau reptilien prend le pouvoir sur l’enfant

L’enfant agit par rapport aux trois comportements instinctifs dictés par le cerveau reptilien.

– Le comportement instinctif de lutte induit chez cet enfant des réactions de colères et de révolte contre la difficulté du sujet d’examen. L’enfant ne peut plus réfléchir ;

– Le comportement instinctif de fuite incite l’enfant à ne plus travailler et à quitter la salle d’examen ;

– Le comportement instinctif d’inhibition empêche l’enfant de réfléchir. Il est totalement bloqué. Il ne se souvient de plus rien.

Tant que les lobes frontaux ne reprendront pas le contrôle de la situation pour calmer les émotions négatives du cerveau reptilien, l’enfant sera en situation d’échec scolaire.

 

L’échec scolaire : le cerveau reptilien dicte ses réactions de survie, l’enfant ne peut plus réflféchir


Comment savoir si son enfant est stressé ?

A-t-il souvent mal à la tête ?

Clignote-t-il souvent des paupières ?

A-t-il la gorge serrée ?

Serre-t-il les dents ?

A-t-il mal aux cervicales ?

A-t-il mal aux lombaires ?

Se sent-il oppressé au niveau du plexus ?

A-t-il l’impression d’avoir une boule à l’estomac ?

A-t-il souvent mal au ventre ?

A-tg-il souvent des crampes aux muscles ?

Les extrémités de ses doigts ou de ses orteils sont-elles froides ?

A-t-il du mal à s’endormir ?

Fait-il souvent des cauchemars ?

Au réveil, se sent-il fatigué ?

A chaque contrôle, est-il stressé ?

Se sent-il totalement dépassé par ses études ?

Est-il souvent irrité et agressif ?

A-t-il du mal à se mettre au travail pour ses devoirs ?

Refuse-t-il d’aller à l’école ?

Réponses positives à 5 questions : votre enfant est moyennement stressé.
Réponses positives à 11 questions : votre enfant est assez stressé. Réponse positives à plus de 11 questions : votre enfant est très stressé.

La réussite scolaire : les lobes frontaux prennent les commandes et fonctionnent à plein régime.

Dossier : Louis MUSSO

Louis MUSSO a été professeur d’EPS à l’université Paul Sabatier à l’UFR sport. Aujourd’hui à la retraite, il est aussi Sophrologue Caycédien Master Spécialiste. Il est persuadé que la plupart des enfants ont une intelligence normale. Il pense que la plupart de leurs échecs scolaires sont la conséquence d’une mauvaise gestion de leurs émotions.


Pour voir le livre:Cliquez ci

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*