Selon la DSN , la direction du service national, 11,8 % des jeunes qui participent à la journée d’appel de préparation à la défense (JAPD) ont des difficultés de lecture. Mais l’armée a prévu tout un dispositif pour aider ces jeunes en échec scolaire.

L’armée remplit une mission d’aide des jeunes de 16 à 25 ans qui sont en grande difficulté scolaire. Cette mission est prévue par la loi d’orientation N°98-403 du 29 juillet 1998. C’est dans ce cadre que des actions d’accompagnement (lutte contre l’illettrisme, rattrapage scolaire, actions de qualification…) sont prévues avec pour objectif de faciliter l’accès à l’emploi et favoriser l’intégration sociale de ces jeunes.

Dans ce processus, la première étape de la Direction du Service National est de les détecter durant la journée d’appel de préparation à la défense, et ceci grâce à une série de tests (notamment de lecture) élaborés par l’Education Nationale.

Ce qui peut paraître étonnant c’est le nombre de ces jeunes en difficulté. En 2004 sur les 820.774 jeunes présents à cette journée JAPD 96.566 d’entre eux ont des difficultés importantes de lecture soit un taux de près de 11,8 %. Cela donne un meilleur aperçu de la réalité de l’échec scolaire et de l’ampleur de l’exclusion qui peut en découler.

 

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*