Le sommeil (le tiers de la vie d’un être humain) servirait à renforcer notre mémoire.
Les neurobiologistes ont démontré que l’apprentissage d’une nouvelle tâche, d’une nouvelle fonction, peut être amélioré par le sommeil. Par conséquent, le sommeil joue un rôle dans le processus d’organisation du cerveau.
L’impact du sommeil sur la mémoire a récemment été étudié par des expériences (sur des mouches drosophiles) par l’institut de neurosciences de San Diego en Californie.
Cette conclusion des scientifiques est en mettre en parallèle avec les méthodes de travail pour apprendre : vouloir passer des nuits blanches pour réviser, notamment la veille d’un examen, serait plutôt contre-productif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*